En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Balade contée : Expositions coloniales : 1907 et 1931 - sur les traces du passé

Balade contée : Expositions coloniales

1907 et 1931 - sur les traces du passé

Durée : 2h30

Langue parlée : français

Tarifs : 22 euros par personne

  Bouton Découvrez nos autres balades
 

Découvrez l'histoire des Expositions Coloniales dans le 12ème arrondissement à travers l’art du conte

Le parcours conté se propose de suivre le tracé qui va du palais de la Porte dorée à la grande pagode puis de se rendre par la suite de la Place Félix Eboué, nom de l’administrateur colonial et résistant guyanais en passant par la rue  de Madagascar ou la rue Sidi Brahim, puis rue Tahiti (Taïti), rue du Sahel, rue du Niger, et se conclu avenue Lamoricière qui prend le nom du général et politicien Louis de Lamoricière en raison de la préparation de l’exposition coloniale de 1931. Les promeneurs se retrouvent ensuite près du Centre Maurice Ravel au bistrot « la Pente Douce » rue du Sahel pour une pause conclusive.

Si l’histoire coloniale constitue un élément important dans ces contes, il n’est pas exclu de faire appelle à la richesse de l’histoire de cet arrondissement.

Les contes croiseront faits historiques et actions imaginaires. Les promeneurs prendront activement part au récit dans le but qu’ils s’approprient l’histoire du quartier tout en faisant travailler leur imagination.

Ca se passe où ? 

Le 12ème arrondissement parisien fut créé en 1860 à la suite de la loi du 16 juin 1859 qui voit Paris découpé en 20 arrondissements. Dans les années 1990 on y découvre les vestiges les plus anciens de l’occupation humaine sur le territoire de Paris à l’occasion de la construction du centre commercial « Bercy Village ». Les découvertes réalisées lors de ces fouilles sont aujourd’hui visibles au musée Carnavalet.

Le 12ème arrondissement est aussi connu pour avoir accueilli deux expositions coloniales dont l’une en 1907 et la seconde en 1931. La première s’est tenue au jardin tropical situé tout à l’est du bois de Vincennes tandis que la suivante s’est installée à la Porte Dorée et sur le site du bois de Vincennes.

Des vestiges de ces deux expositions sont encore visibles de nos jours et parmi les plus remarquables ont citera Le palais de la Porte Dorée qui abrite depuis 2007 l’actuelle Musée Nationale de l’Histoire de L’immigration ancien musée des Colonies puis des Arts d’Afrique et d’Océanie. De même que l’ancien pavillon du Cameroun et du Togo qui désormais constitue les éléments principaux de la pagode.

Les noms de certaines rues de l’arrondissement, sans qu’ils aient un lien direct avec ces expositions nous renvoie au passé colonial français. En nous référant à ces noms évocateurs nous proposerons un ou plusieurs contes qui tenterons d’en découvrir l’origine mythique.

 

 

Ookulture

OOK, association loi 1901, organise des événements culturels, conçoit et anime des PARCOURS “Art Contemporain” et “Patrimoine Culturel” pour s’initier à des pratiques artistiques et explorer autrement Paris et ses quartiers.

La dynamique OOK c’est :
• établir des connexions et des liens entre toutes les formes d’art, de culture ou de patrimoine,
• transmettre et élaborer des outils de lecture sur l’art contemporain,
• mettre en relation les artistes, leurs œuvres, l’espace public et l’espace privé.

En pleine discussion !

Make some noise !

Prix

sur un objectif de 0 €

Présenté par

Gerardo B.

Ookulture

Association

OOK, association loi 1901, organise des événements culturels, conçoit et anime des PARC...

En savoir plus

Pour vous remercier

Paris