By continuing your visit on this website, you accept the use of cookies offering you tailored content and enhancing your browsing experience. Learn more

Insolite : la reine des Lavandières, la première reine de beauté française

Front image lavandi%c3%a8res
February 12, 2019 insolite

La tradition des concours de beauté en France démarre à Paris, avec l'élection de la reine des lavandières.

Un concours de beauté très insolite

 

Nous connaissons tous le concours Miss France qui élit chaque décembre la future reine de beauté française. Mais fut un temps, les concours de beauté en France étaient bien moins glamour et chic, et la reine de beauté n'était ni plus ni moins qu'une lavandière.

 

Une reine du carnaval

 

Nous sommes au XIXe siècle, la semaine des 35 heures n'existe pas encore, et de nombreuses Parisiennes travaillent dans les bateaux-lavoirs parisiens de longues heures. La tâche est très rude et la paye très maigre.

Rien de mieux qu'un peu d'événementiel pour adoucir le quotidien des Parisiens, et pour fêter la fin de l'hiver, la fonte des glaces qui figeaient la Seine et soulager un peu les Parisiens de leur labeur, le carnaval de Paris est organisé à la mi-carême.

A cette occasion, tous les corps de métier de Paris participent à la parade avec des animations complètement folles. On va donc des cyclistes et leurs acrobaties, aux bouchers et la présentation d'un boeuf. Et dans cette euphorie collective, le char le plus célèbre et le plus attendu est ni plus ni moins que le char des lavandières.

 

Que tout le monde attend !

 

Le char des lavandières était très populaire parce qu'elles portaient des tenues exposant allègrement leurs poitrines, et parfois aussi le reste de leur corps. Parmi elles, l'une est préalablement élue dans le cadre d'un concours et est nommée reine des lavandières. Elle a un char que pour elle, et tout Paris peut admirer la beauté de cette lavandière, élue reine des reines de l'année.

 

Et qui était bien plus qu'une reine d'un jour

 

La reine des lavandières est loin d'être une simple animation pour le carnaval de Paris, il s'agit réellement d'un personnage public. Lors de la parade du carnaval, la reine des lavandières est invitée à l'Hôtel de Ville de Paris, et parfois même à l'Elysée, où elle est reçue par les pouvoirs publics (majoritairement masculin, et heureux de se rincer l'oeil sur la jeune femme élue).

Dès le lendemain, la reine de l'année part en tournée dans la régions françaises pendant un an pour que tous puissent admirer sa beauté, notamment lors de fêtes locales et régionales. La première reine des lavandières, élue en 1891, s'appelait Louise Sicard.

Mais la reine des lavandières, c'est aussi une Cendrillon (sans la fin heureuse). Remplacez les douze coups de minuit par les douze de mois de l'année. Et une fois le charme rompue, la reine doit rendre sa couronne et retourner à son dur labeur au bateau-lavoir.

 

 

A lire aussi

La taxe Sayonara : une taxe insolite

Le Pont-Neuf, premier pont hygiénique

La Tour Eiffel que ne conçut pas Monsieur Eiffel

Sign in to comment this news

Sign in !